Monument du Père Cyrille-Beaudry

 

Titre : Monument du Père Cyrille-Beaudry
Artiste : Alfred Laliberté (1878-1953)
Année de l’installation : 1936
Emplacement : Cégep régional de Lanaudière à Joliette, 20 rue Saint-Charles-Borromée Sud
Type de monument : Commémoratif
Matériaux : Granit, bronze
Dimension : Plus de 2 m de hauteur

Description du monument
Sur le bas-côté gauche est inscrit : « Apôtre du Sacré-Cœur de la communion quotidienne et des vocations sacerdotales ». Sur le bas-côté droit est marqué : « Il fut par état, par goût et par choix l’ami de la jeunesse ». Au centre s’élève la troisième partie où il est inscrit : « Le père Cyrille Beaudry C.S.V. (1835-1904) Supérieur du séminaire durant 36 ans ». La statue repose sur un petit socle en granit où est gravée une citation du père Beaudry : « Je vous ai tous connus. Je vous ai tous aimés ». La statue en bronze représente un homme barbu portant une bure avec une ceinture d’où pend un chapelet. Le père a la tête haute, les bras levés et les mains tendues en signe de paix et de bénédiction. Il s’agit d’un monument commémoratif posthume.
Qui était Cyrille Beaudry?
Cyrille Beaudry a fait ses études au Collège Joliette. Par la suite, il se donne comme mission de former les citoyens de premier plan au service de la communauté, ce qu’il fit pendant 36 ans. En 1857, il a été ordonné prêtre. Il épaulera d’abord le curé Antoine Manseau à titre de vicaire. Par après, en 1864, le Père Cyrille Beaudry fut nommé directeur du Collège, poste qu’il emploiera à perfectionner le programme d’enseignement grâce à diverses formations, améliorations des salles, aménagement d’un bassin de natation, etc. En 1904, il meurt des suites d’une pneumonie.

Biographie de l’artiste
Alfred Laliberté est un sculpteur québécois, né à Sainte-Élizabeth-de-Warwick au Québec en 1878. En 1902, il part faire ses études à l’École des beaux-arts de Paris. De retour au Canada en 1907, ses œuvres sont marquées par l’influence du sculpteur français Auguste Rodin. En 1922, il devient professeur à l’École des beaux-arts de Montréal. Durant sa carrière, il réalise de nombreuses sculptures en bronze, marbre, bois et plâtre. Entre 1928 et 1932, il réalise plusieurs petites sculptures de bronze illustrant les légendes, coutumes et activités rurales, reprenant ainsi l’histoire des pionniers du Canada. Parallèlement à sa carrière artistique, Laliberté a écrit trois manuscrits publiés ensemble en 1978 sous le titre Mes souvenirs.
Références :
• Musée d’art de Joliette
• http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Lalibert%C3%A9
Source : Émilie Letur
Date : 26/07/2013